Plusieurs dizaines de milliers de manifestants sont attendus demain dans les rues de Bruxelles, à l’appel du front commun syndical (CSC-CGSLB-FGTB). Ce sera la quatrième manifestation interprofessionnelle depuis l’entrée en fonction du gouvernement de Charles Michel, il y a deux ans. Une fois de plus, les mesures prises et/ou envisagées par la « Suédoise » seront pointées du doigt. 

Mobilisation verviétoise

Côté verviétois, la CSC annonce une participation de 650 militants. « Malheureusement, je dois bien admettre que la mobilisation est un peu moins forte que d’habitude » regrette Bernd Despineux, le secrétaire fédéral de la CSC Verviers et de la région de langue allemande. « Pour rejoindre la capitale, nous partirons tous dans le même train depuis la gare d’Eupen à 9h15».

Quant à la FGTB Verviers, elle annonce un peu moins de 1000 inscrits. « Nous avons déjà été plus nombreux par le passé, entre 2500 et 3000 en 2014 et 2015 » précise Daniel Richard, le secrétaire interprofessionnel de la FGTB Verviers. « Cependant, malgré cela, nous ne nous attendions pas à un tel chiffre pour la manifestation de demain. Je pense que cette baisse de mobilisation s’explique notamment par la disparition de la grève générale, initialement prévue au calendrier des actions le 7 octobre prochain ».